Le trafic des navires Corse-continent perturbé par une grève

Trois traversées (Ajaccio-Marseille, Marseille-Bastia et Marseille-Propriano) ont été annulées vendredi, selon le site de La Méridionale et un paquebot qui devait initialement arriver à Ajaccio a été dérouté vers Propriano (Corse-du-Sud) par arrêté préfectoral.

Cette décision de la préfecture, qui redoutait un conflit social particulièrement dur, avec des tentatives de blocages de port, alors que la saison touristique s’ouvre, a provoqué la colère des grévistes.

Les syndicats, qui ont été reçus pendant plus de trois heures à Bastia par la préfète de Corse Josiane Chevalier, ont réclamé en vain la levée de l’arrêté.

« On entrave le droit de grève des salariés qui n’ont plus que cela pour garantir leur emploi », a déclaré à l’issue de la réunion Cyril Venouil, du Syndicat des travailleurs corses (STC). « On s’engage dans un conflit long et dur », a-t-il ajouté.

Les grévistes ont également bloqué le terminal Corse du port de Marseille et deux navires de leur concurrent Corsica Linea qui a transféré dans la soirée ses passagers afin de partir de Toulon.

« Nous ne pouvons que déplorer une telle situation au démarrage de la saison. Nous espérons vivement que ce qui pourrait être une véritable prise d’otages des passagers, transporteurs et, par extension, de l’ensemble des acteurs économiques corses (hôteliers, restaurateurs, etc.) ne le deviendra pas », a réagi dans un communiqué le directeur général de Corsica Linea, Pierre-Antoine Villanova.

Dans l’après-midi une quarantaine de manifestants s’était également rassemblée devant la préfecture d’Ajaccio, a constaté une journaliste de l’AFP.

La Méridionale prévoit l’annulation de huit traversées jusqu’à lundi dont trois pour la journée de samedi (Marseille-Ajaccio, Bastia-Marseille et Propriano-Marseille), indique-t-elle sur son site.

Ce mouvement de grève reconductible en plein lancement de la période estivale, à l’appel de la STC, de la CGT et de la CFTC, a été décidé pour demander « l’arrêt de la procédure d’appel d’offres » pour la délégation de service public (DSP) de continuité territoriale entre la Corse et le continent.

La compagnie a en effet appris dans un rapport de la Collectivité de Corse (CDC) qu’elle avait été écartée de « trois lots » desservant Ajaccio, l’Ile-Rousse et Bastia, au profit de son concurrent Corsica Linea (ex-SNCM).

mp-str-est/or

DSP GROUP

STEF

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.