Les Houthis à l’origine d’au moins 50 attaques sur des navires (Pentagone)

Washington, 21 mars 2024 (AFP) – Les Houthis sont à l’origine d’au moins 50 attaques de navires au large des côtes du Yémen depuis l’automne, a déclaré jeudi à Washington une haute responsable du Pentagone.

Le groupe rebelle, soutenu par l’Iran, mène depuis novembre des attaques de navires qu’il estime liés à Israël, affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza.

« Dans la mer Rouge, les Houthis cherchent à perturber cette voie cruciale pour le commerce mondial, avec au moins 50 attaques » contre des bateaux depuis l’automne, a déclaré la secrétaire adjointe à la Défense Celeste Wallander lors d’une audition au Congrès.

Les attaques des Houthis ont largement perturbé le commerce maritime international, dont le passage par la mer Rouge et le canal de Suez est une artère essentielle.

Face à cela, les Etats-Unis, soutien d’Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale de protection maritime en mer Rouge et lancé, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.