Les opérations de déblaiement du pont effondré de Baltimore ont commencé

Baltimore (États-Unis), 31 mars 2024 (AFP) – Les difficiles opérations de déblaiement de l’immense pont effondré de Baltimore ont commencé, un premier bout de l’ouvrage ayant été découpé et déplacé, ont déclaré dimanche les garde-côtes américains.

En début de semaine, un porte-conteneurs s’est encastré en pleine nuit dans le pont Francis Scott Key de Baltimore, sur la côte est américaine, provoquant son effondrement et faisant six victimes.

Le bateau est désormais coincé sur place, avec une partie du pont effondré sur lui. Il bloque ainsi le transport maritime dans l’un des ports les plus actifs du pays.

Une vidéo publiée par les autorités samedi a montré des ouvriers en train de découper le métal d’une poutre du pont. Un premier morceau devait ensuite être soulevé par une grue, puis transféré sur un bateau, avant d’être acheminé vers un site de dépôt.

« La première opération de soulèvement a été réalisée la nuit dernière (samedi, NDLR), après que le découpage de la portion supérieure de l’une des sections nord du pont a été achevé », a déclaré dimanche matin à l’AFP une porte-parole des garde-côtes.

Elle a précisé ne pas pouvoir dire quand le déplacement d’un prochain morceau aurait lieu.

« Des progrès commencent à être réalisés malgré le fait qu’il s’agisse d’une situation extrêmement compliquée », s’est félicité dimanche sur CNN Wes Moore, le gouverneur de l’Etat du Maryland, où se trouve Baltimore.

Déblayer le pont et libérer le porte-conteneurs, nommé Dali, sont une priorité pour les autorités.

« Ce n’est pas seulement important pour les travailleurs de Baltimore, mais pour notre chaîne d’approvisionnement nationale », a déclaré dimanche Pete Buttigieg, le ministre des Transports américains, sur CBS.

Il a précisé ne pas savoir quand le chenal pourrait être rouvert au transport maritime.

Six ouvriers qui travaillaient à réparer la chaussée sur le pont au moment de l’accident sont considérés comme morts. Les corps de deux d’entre eux ont été retrouvés.

Les opérations pour retrouver les autres dépouilles sont interrompues car les autorités jugent actuellement trop dangereux le travail des plongeurs sur les lieux, à cause de « la météo et de la quantité de débris présents dans l’eau », a répété dimanche le gouverneur Wes Moore.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE