Libération de deux pétroliers grecs saisis par l’Iran en mai (Athènes)

Athènes, 16 nov 2022 (AFP) – Deux pétroliers battant pavillon grec et saisis en mai dernier par les Gardiens iraniens de la Révolution ont été libérés et ont quitté mercredi l’Iran, a annoncé mercredi le ministère grec de la Marine marchande.

“Après des négociations de plusieurs mois avec l’Iran, les pétroliers Prudent Warrior et Delta Poseidon, saisis depuis le 27 mai, ont quitté” ce pays, selon un communiqué.

La plupart des 50 marins des deux équipages avaient quitté les pétroliers et été remplacés il y a quelques semaines.

“Aujourd’hui c’est une journée très agréable pour nos marins, pour la Grèce car une affaire particulièrement désagréable et compliquée a pris fin”, s’est félicité Giannis Plakiotakis, ministre de la Marine marchande, cité dans le communiqué.

La saisie des deux pétroliers avait eu lieu après la saisie en avril dernier de pétrole d’intérêt iranien sur le pétrolier Lana, qui se trouvait dans un port grec. Cette saisie avait été décidée à la suite d’une demande judiciaire des États-Unis adressée aux autorités grecques.

La cargaison avait finalement été restituée au pétrolier Lana, battant pavillon iranien.

Lors de la saisie en mai, les Gardiens de la Révolution avaient indiqué avoir saisi les deux pétroliers grecs dans le Golfe persique “en raison de violations qu’ils ont commises”.

Athènes avait alors dénoncé cet acte “assimilable à de la piraterie” et informé l’Union européenne et l’Organisation maritime internationale de l’incident.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE