L’Iran dit avoir saisi un navire de contrebande de carburant

Téhéran, 10 sept 2022 (AFP) – Les forces iraniennes ont annoncé la saisie d’un navire immatriculé à l’étranger se livrant à de la contrebande de carburant dans le Golfe et l’arrestation de son équipage, a rapporté samedi un média officiel.

“Un bateau étranger transportant 757.000 litres de carburant de contrebande a été saisi”, a déclaré le général Ramazan Zirahi, un commandant des forces maritimes des Gardiens de la révolution, cité par le site de la télévision d’Etat.

“Les sept membres de l’équipage, qui sont des ressortissants étrangers, ont été arrêtés et remis à l’autorité judiciaire”, a ajouté le général sans plus de précisions sur leur nationalité, ni sur la date de la saisie du navire.

“Le navire, qui devait livrer du pétrole à d’autres pays, a été saisi à 96 kilomètres au large de l’Iran”, a ajouté le responsable iranien, sans indiquer si l’embarcation était partie d’un port de la République islamique.

Le prix du carburant en Iran est l’un des plus bas au monde, ce qui rend d’autant plus rentable le trafic vers d’autres pays.

L’Iran dispose des troisièmes réserves de pétrole au monde et occupait en 2020 la cinquième place comme producteur au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Selon le général Zirahi, les Gardiens de la révolution ont fait de la lutte contre la contrebande, “notamment le trafic organisé de pétrole, une priorité”.

L’Iran a fait état ces derniers mois de plusieurs arraisonnements de navires dans les voies maritimes desservant le Golfe, d’où provient et transite une grande partie de la production mondiale de pétrole.