L’Uruguay renonce à transformer un aigle nazi en bronze en colombe de la paix

Montevideo, 18 juin 2023 (AFP) – Le président de l’Uruguay Luis Lacalle Pou a annoncé dimanche qu’il renonçait à son projet controversé de fondre un vestige nazi, un aigle en bronze issu d’un cuirassé allemand de la Seconde Guerre mondiale, pour en faire une colombe de la paix.

« Il y a une majorité écrasante qui n’est pas d’accord avec cette décision et si l’on veut la paix, la première des choses est de faire l’unité. Il est clair que (ce projet) n’y parvient pas », a déclaré le président, durant un déplacement dans l’est du pays.

L’artiste uruguayen Pablo Atchugarry, qui avait été choisi pour réaliser la colombe d’ici novembre, a été prévenu que le projet était annulé.

Depuis son annonce vendredi, l’idée de fondre cet aigle retrouvé il y 17 ans sur l’épave d’un destroyer nazi sabordé au large de l’Uruguay en 1939 a essuyé de nombreuses critiques dans les milieux culturels et politiques, y compris au sein de la coalition au pouvoir.

« C’est une idée que nous avions depuis beaucoup d’années, de transformer un symbole de violence et de guerre en un symbole de paix et d’union », avait expliqué vendredi à presse le président.

La sculpture de deux mètres d’envergure et d’un poids de 350 kilos ornait la poupe de l’Admiral Graf Spee, un cuirassé impliqué dans l’une des premières escarmouches navales de la Deuxième guerre mondiale.

Le capitaine Hans Langsdorff avait sabordé le cuirassé – l’un des plus grands du IIIe Reich – le 17 décembre 1939, après la bataille du Rio de la Plata face à des navires britanniques.

La sculpture avait été retrouvée en 2006 après dix ans de recherche dans les eaux uruguayennes et à l’issue d’une bataille procédurale, la Cour suprême de l’Uruguay avait statué que l’aigle était l’entière propriété de l’Etat.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.