Naval Group salue la poursuite du partenariat franco-indien

Paris, 15 juil 2023 (AFP) – Naval Group a salué dimanche « l’extension du partenariat franco-indien » avec un accord de principe pour l’achat de trois sous-marins Scorpène par l’Inde annoncé à l’occasion de la visite à Paris du Premier ministre indien Narendra Modi à Paris, invité d’honneur du défilé du 14 juillet.

« Cette décision témoigne de la confiance de la marine indienne dans la coopération industrielle que nous avons établie », s’est réjoui le constructeur naval français dans un communiqué.

L’Inde avait déjà acheté six sous-marins Scorpène, conçus par Naval Group, et construits en Inde par Mazagon Dock Shipbuilders.

Les trois sous-marins supplémentaires seront à nouveau fabriqués par ce chantier, près de Bombay, celui-ci restant « notre partenaire privilégié », selon Naval Group.

« Naval Group et ses partenaires seront pleinement mobilisés pour répondre aux attentes de Mazagon Dock Shipbuilders Limited et de l’industrie indienne afin de satisfaire les besoins de la marine indienne », a déclaré le PDG du constructeur, Eric Pommellet, cité dans le communiqué.

Il s’est également félicité de poursuivre « quinze années de coopération dans le domaine de la construction de sous-marins, qui est un élément majeur du partenariat stratégique franco-indien ».

L’Inde, qui avait déjà commandé 36 avions de combats français Rafale, a également annoncé à l’occasion de la visite de son Premier ministre à Paris vouloir faire l’acquisition de 26 Rafale supplémentaires dans leur version Marine pour équiper son porte-avion.

New Delhi, qui renforce son arsenal militaire pour remettre à niveau un équipement en majorité post-soviétique, est l’un des plus gros clients de l’industrie de défense française.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.