Nouvel accrochage entre bâtiments grec et turc en mer Egée

Le bâtiment turc “s’est approché et a touché” le navire grec, qui participait à des exercices de l’Otan, a précisé la Marine grecque.

“Personne n’a été blessé et il n’y a pas eu de dégâts sérieux”, a-t-on indiqué de même source en précisant que le bâtiment turc avait regagné les eaux territoriales de son pays.

La Turquie a contesté pendant des décennies la souveraineté de la Grèce sur les eaux de la mer Egée et l’espace aérien proches des côtes turques, se référant à des traités d’après la Seconde guerre mondiale.

Les deux pays ont frôlé la guerre en 1996, au sujet d’ilôts inhabités et des exercices d’intimidation entre chasseurs grecs et turcs sont habituels.

Un pilote de chasse grec a péri le mois dernier lorsque son appareil a sombré dans la mer Egée, de retour d’une mission pour intercepter des chasseurs turcs.

Quelques jours auparavant, des soldats grecs avaient effectué des tirs d’avertissement contre un hélicoptère turc qui s’approchait de l’île grecque de Ro, dans le sud-est de la mer Egée.

Le refus d’Athènes d’extrader huit soldats turcs réfugiés en Grèce après la tentative de coup d’Etat en Turquie en 2016 contribue également à l’acrimonie entre les deux pays.

La Cour suprême grecque a écarté une telle extradition, estimant que les militaires turcs ne pourraient bénéficier d’un procès équitable en Turquie.

Ankara refuse de son côté de libérer deux soldats grecs interpellés en mars à la frontière et qui se seraient égarés en raison du brouillard.