Parly veut de “meilleurs résultats” sur la disponibilité d’hélicoptères de la Marine

Paris, 14 jan 2022 (AFP) – Il faut de “meilleurs résultats” sur la disponibilité des hélicoptères NH90 Caïman de la Marine nationale, qui sont notamment embarqués sur les frégates, a appelé vendredi la ministre des Armées Florence Parly lors d’un déplacement chez Airbus Helicopters.

“Il ne suffit pas de concevoir, de construire et d’assembler des hélicoptères, car une fois sortis de l’usine encore faut-il les entretenir pour pouvoir les faire voler”, a-t-elle estimé lors d’une visite sur le site de Marignane, près de Marseille, quelques semaines après la commande à Airbus de 169 hélicoptères destinés aux armées françaises.

La disponibilité de la plupart des flottes s’améliore peu à peu, celle de l’hélicoptère d’attaque Tigre ayant augmenté de 30% en 2021, a-t-elle convenu.

Mais “il y a notamment une flotte où tant reste à faire: c’est celle du NH90 Caïman (…). J’attends donc de meilleurs résultats sur la disponibilité de cet hélicoptère et je continuerai à être très attentive à vos efforts en ce sens”, a déclaré Mme Parly selon le texte transmis de son discours.

Seuls sept Caïman sont actuellement disponibles sur une flotte de 27 appareils, selon la directrice de la direction de la maintenance aéronautique (DMAé), Monique Legrand-Larroche.

Pour Mme Parly, “il en va de notre capacité à agir, mais aussi de l’image d’Airbus Helicopters dans un environnement que nous savons tous très concurrentiel”. En décembre, l’Australie a annoncé son intention de remplacer ses NH90 par des hélicoptères américains Blackhawk.

Lors d’un entretien à La Tribune en novembre, le président d’Airbus Helicopters Bruno Even avait reconnu que la disponibilité du Caïman Marine souffrait d’un “vrai handicap”, notamment parce qu’ils faisaient l’objet d’une modernisation, ce qui ce se traduit par un “prélèvement mécanique d’un certain nombre d’hélicoptères pour être mis au dernier standard”.

L’amélioration du taux de disponibilité des aéronefs militaires, particulièrement les hélicoptères, est l’objet d’un vaste chantier engagé par le ministère.

Celle-ci passe notamment par une politique dite de “verticalisation” des contrats, visant à regrouper tous les contrats préexistants dans un contrat unique de maintenance.

Le NH90 est produit par le consortium NH Industries réunissant Airbus Helicopters, l’italien Leonardo et le néerlandais Fokker. Plus de 440 NH90 de tous types ont été livrés à 14 pays.

mra/els/eb

AIRBUS GROUP