Revue des frets maritimes: les frets secs montent, les pétroliers reculent

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.) a fini vendredi à 1.391 points, contre 1.156 points une semaine auparavant.

“Selon nous, les prix du BDI devraient être élevés avec une demande soutenue et un nombre de navires réduit” alors que les flottes ne sont pas remplacées, ont commenté les analystes de J.P. Morgan.

Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires “Capesize”, forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine à 2.151 points contre 1.602 points une semaine auparavant.

“Les prix du transport Capesize ont profité en mai des efforts des compagnies minières brésiliennes pour augmenter leurs exportations, après que des pluies violentes ont entravé leur activité au premier trimestre”, ont commenté les analystes de Banchero Costa.

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie “Panamax”, a terminé en hausse vendredi à 1.418 points, contre 1.192 points une semaine auparavant.

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 531 points vendredi, contre 549 points sept jours auparavant.

L’indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut et de fioul lourd, a fini vendredi à 734 points contre 754 points la semaine précédente.