Revue des frets maritimes: timide rebond des frets secs

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi à 2.084 points, contre 2.046 points une semaine auparavant.

Le BDI avait augmenté de 80% en septembre, atteignant un plus haut depuis près de deux ans (à 2.127 points), avant de redescendre à la fin de ce mois.

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie “Panamax”, appelés ainsi car leurs dimensions sont adaptées au passage du canal de Panama, a terminé à 1.914 points vendredi – son plus haut depuis le 31 octobre 2011 – contre 1.800 points une semaine auparavant.

“Les tarifs ont augmenté lors d’une semaine d’intense [activité] dans l’Atlantique, grâce à la demande de transport de cargaisons de céréales en provenance du Golfe du Mexique”, ont expliqué les analystes du courtier maritime Braemar Seascope.

En revanche, l’activité a été réduite en Asie, à cause d’une semaine de congés pour la fête nationale en Chine et donc une moindre demande, ont-ils ajouté.

Du coup, le Baltic Capesize Index (BCI), qui compile les tarifs de la catégorie de navires “Capesize”, forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine presque stable, à 3.943 points, contre 3.967 points le vendredi précédent.

Grâce à une forte demande chinoise de minerai de fer en provenance d’Australie et du Brésil, les tarifs sur les navires “Capesize” avaient fortement augmenté depuis mi-août.

De leur côté, les tarifs des transports pétroliers ont également rebondi cette semaine, aidés par une demande en hausse selon le courtier maritime Fearnleys.

L’indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut, a fini à 601 points, contre 586 points la semaine précédente.

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 544 points, contre 538 points sept jours auparavant.