Rodriguez group rattrape en partie son retard au 3T

Celui-ci s’inscrit en recul de 17% par rapport à la même période l’an dernier, à 20,65 millions d’euros. L’activité bateaux est en fort recul (-23% à 11,97 millions d’euros), tandis que les services se tassent plus légèrement (-5% à 8,7 millions d’euros).

Mais le groupe souligne que les ventes de bateaux neufs ont “permis de dégager un chiffre d’affaires de 10,8 millions d’euros sur le troisième trimestre 2013, surpassant ainsi le niveau atteint sur les deux premiers trimestres de l’exercice, soit 8,9 millions d’euros au 31 mars 2013”.

“Cette augmentation du chiffre d’affaires de 121% sur un seul trimestre concrétise les effets d’une politique commerciale efficace et structurée, qui s’est notamment soldée en tout début d’été par la vente de la deuxième unité de la gamme “CERRI 102′ Flying Sport”, poursuit-il.

Ces résultats “encourageants” permettent à Rodriguez Group de “rattraper une partie du retard constaté sur le premier semestre 2012/2013 pour cette activité coeur de métier et de clôturer ce troisième trimestre avec un chiffre d’affaires cumulé de 19,7 millions d’euros pour la vente de bateaux neufs et un chiffre d’affaires total (bateaux neufs et occasions) de 22,7 millions d’euros (contre 35,3 millions sur le troisième trimestre 2011/2012)”, ajoute-t-il.

Le groupe assure que le quatrième trimestre “permettra de confirmer cette tendance positive de l’évolution de la performance, avec notamment la livraison de la première unité 102′ Flying Sport, mise en construction en décembre 2012 et en cours d’achèvement au sein du chantier”.

Enfin, Rodriguez Group, qui poursuit son désendettement, souligne que sa trésorerie nette a progressé de 3 millions d’euros à 32,7 millions au 30 juin, grâce “aux effets conjugués de la baisse des charges, de la gestion du besoin en fonds de roulement et du bon niveau de commandes en cours”.

dlm/fz/eb

RODRIGUEZ GROUP