Rohingyas: la France “doit faire pression” sur le gouvernement birman

“Le sort des Rohingyas ne peut demeurer une +affaire interne+ birmane. François Hollande se devrait d’exprimer auprès de son homologue birman, et d’agir pour que cessent les violences commises à l’encontre des Rohingyas et que leurs droits et leur nationalité birmane soient reconnus, à défaut de quoi la France devrait reconsidérer ses relations avec la Birmanie”, écrit le PCF.

“L’Union européenne, figée dans sa politique désastreuse d’Europe-forteresse, est restée inerte alors qu’elle est confrontée à la même responsabilité de secourir des réfugiés en détresse et de garantir le droit universel de circulation par des voies sécurisées qui appellent à de véritables politiques solidaires”, ajoute le PCF.

Il souligne que les Etats-Unis ou encore la Turquie ont “pris des engagements pour assurer l’accueil des réfugiés Rohingyas”.

Washington a accentué ces derniers jours la pression sur les pays d’Asie du sud-est pour qu’ils accueillent les milliers de migrants en perdition en mer, dont les conditions se dégradent d’après les témoignages, Rohingyas et Bangladais s’affrontant pour leur survie sur des bateaux sur le point de sombrer.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE