Séisme de 7,8 au large du Japon, ressenti à Tokyo

Les bâtiments ont tremblé pendant environ une minute vers 20H30 (11H30 GMT), a constaté un journaliste de l’AFP.

Le centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique a estimé que le séisme était de magnitude 8,5 mais qu’il n’y avait pas de risque de tsunamis.

L’épicentre se trouvait à 676 kilomètres de profondeur, selon les dernières données de l’USGS.

Les deux pistes de l’aéroport de Narita, le principal aéroport international de Tokyo, ont été temporairement fermées afin de permettre des inspections.

La circulation du métro de la capitale ainsi que des trains a dû être interrompue.

Un second séisme – d’une magnitude de 6,4 – a été enregistré dimanche matin au large des îles Izu, au sud de Tokyo, à une profondeur de 13,4 km selon l’USGS, mais il n’y a pas eu d’alerte au tsunami.

Lundi, un premier séisme avait secoué la région de la capitale sans faire de dégâts ou de victimes.

Il avait atteint une magnitude de 5,6 selon l’agence de météorologie japonaise, et de 5,3 selon l’Institut américain de géophysique (USGS). Il n’y avait eu aucun risque de tsunami.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE