Transports: Kuehne+Nagel voit ses volumes fortement décliner au 1T

Au premier trimestre, son chiffre d’affaires a diminué de 6,2% sur un an, à 4,9 milliards de francs suisses (4,6 milliards d’euros) tandis que son bénéfice a chuté de 23,2%, à 139 millions de francs suisses, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Bien que le recul soit prononcé, ce chiffre est toutefois conforme aux prévisions des analystes interrogés par l’agence suisse AWP qui l’attendait en moyenne à 139 millions.

Le transport maritime a été le premier pan d’activité touché par la pandémie qui a entraîné une baisse des échanges avec la Chine, son chiffre d’affaires sur ce segment reculant de 6,9%.

Le transport aérien a ensuite été particulièrement affecté à partir de mars, son chiffre d’affaires chutant de 6,8% sur ce segment.

La chute des recettes a en revanche été moins marquée dans le transport routier, le repli se limitant à 4,1% notamment grâce à ses récentes acquisitions.

Dans la logistique, ses ventes ont diminué de 6,1% après une évolution contrastée selon les sous-secteurs, ses clients dans l’automobile et le commerce de détail étant « particulièrement affectés » par la pandémie. La demande pour les produits de base, la pharmacie et l’e-commerce s’est au contraire accrue.

« La pandémie de coronavirus est un défi mondial immense », a déclaré son directeur général, Detlef Trefzger, cité dans le communiqué, alors que « la production industrielle et les volumes d’échanges se sont significativement affaiblis », a-t-il souligné.

Le groupe a cependant tenu la barre, faisant preuve de résilience, les volumes dans le transport pour les produits de base et la pharmacie se maintenant « à des niveaux respectables », a-t-il mis en avant.

Depuis mars, le groupe suisse a acheminé quelque 300 millions de masques de protection importés d’Asie par avion, a-t-il quantifié.

A 7H50 GMT, l’action chutait de 1,91% à 137.42 francs suisses, alors que le SPI, l’indice élargi de la Bourse suisse, grimpait de 1,69%.

La crise actuelle crée « des défis significatifs pour les sociétés de logistique », a réagi Michael Foeth, analyste chez Vontobel dans un commentaire boursier, jugeant cependant que le groupe suisse « gère plutôt bien » la situation.

Sans fournir de prévisions pour le reste de l’année, le groupe a averti qu’il serait confronté à « des défis majeurs dans les mois à venir », mais a insisté sur sa solidité financière, qui l’aidera à traverser la crise.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE