Ukraine: Rishi Sunak plaide pour la saisie des avoirs russe gelés

Londres, 25 fév 2024 (AFP) – Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a appelé dimanche les Occidentaux être « plus audacieux » en saisissant les avoirs russes gelés pour les redistribuer à l’Ukraine, et plaidé pour l’envoi dans un premier temps à Kiev des intérêts issus de ces actifs.

« Nous devons être plus audacieux en saisissant les centaines de milliards d’actifs russes russes gelés », a écrit le chef du gouvernement britannique dans une tribune publiée par le Sunday Times à l’occasion du deuxième anniversaire de l’invasion russe.

« Cela commence par prendre les milliards d’intérêts que génèrent ces actifs et les envoyer en Ukraine », fait valoir Rishi Sunak. « Et ensuite, avec le G7, nous devons trouver des moyens légaux de saisir les actifs eux-mêmes et envoyer également ces fonds à l’Ukraine », a-t-il ajouté.

« Quel hommage ce serait au combat d’Alexeï Navalny de demander des comptes à l’Etat russe pour ses actes », a-t-il ajouté en référence à l’opposant récemment décédé dans une prison de l’Arctique russe.

Dans leur communiqué samedi à l’issue d’un sommet virtuel sous présidence italienne, les dirigeants du G7 demandent à leurs gouvernements de continuer à travailler « sur toutes les voies possibles par lesquelles les actifs souverains russes pourraient être utilisés pour soutenir l’Ukraine, en conformité avec nos systèmes juridiques respectifs et le droit international ».

Ils réaffirment que « les actifs souverains russes dans (leurs) juridictions resteront immobilisés jusqu’à ce que la Russie paie pour les dégâts causés à l’Ukraine ».

Le 30 janvier, l’Union européenne – qui a gelé 200 milliards d’euros des avoirs de la Banque centrale de Russie – a trouvé un accord sur la première étape d’un plan visant à affecter les revenus générés par les avoirs russes gelés à la reconstruction de l’Ukraine.

L’option de confisquer cet argent et de le consacrer aux efforts de reconstruction de l’Ukraine est exclue, au motif qu’elle risquerait d’ébranler les marchés internationaux et d’affaiblir l’euro.

Après l’invasion de l’Ukraine le 24 février 2022, les sanctions économiques sans précédent contre Moscou ont entraîné le gel par des banques occidentales notamment d’environ 350 milliards de dollars en biens publics russes, en devises et en biens appartenant à des oligarques russes.

Selon une estimation publiée il y a deux semaines par la Banque mondiale (BM), l’ONU, l’Union européenne et le gouvernement ukrainien, l’Ukraine aura besoin de 486 milliards de dollars pour son redressement et sa reconstruction.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.