Un marin tombé à la mer près du Havre n’a pas été retrouvé

Les recherches lancées pour retrouver ce marin du porte-conteneurs le Loa, ont été stoppées à 13H30, selon la préfecture maritime de la Manche.

Le navire, long de 270 mètres, était toujours immobilisé au port du Havre mardi en début de soirée. Mais selon une enquête menée par la gendarmerie maritime, la thèse de l’accident est privilégiée.

Le marin, âgé de 30 ans, est tombé à l’eau en voulant remettre en place une échelle, et s’est retrouvé sous le navire. Selon les gendarmes, il ne portait pas de gilet de sauvetage.

Les recherches ont duré toute la matinée de mardi mais la préfecture maritime de la Manche-mer du Nord, basée à Cherbourg n’avait pas caché que “les chances de survie étaient très limitées”.

Pour un homme d’une trentaine d’années, l’espérance de vie dans les eaux de la Manche en cette saison est de quelques heures.

Le navire, qui avait fait escale lundi au Havre, l’avait quitté dans la soirée et était dans le chenal de sortie quand la disparition du marin a été constatée.

Le cargo se situait à 5 nautiques (soit 9 km) au large du Havre lorsque l’alerte a été donnée.

Les recherches, lancées lundi soir, ont notamment mobilisé mardi matin un hélicoptère de la Marine nationale, une embarcation de la gendarmerie maritime du Havre et une vedette de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) basée au Havre.

“L’ensemble des moyens ayant investigués à plusieurs reprises la zone de recherches, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord a décidé l’arrêt des recherches actives à 13h30”, selon un communiqué de la préfecture.

Selon la capitainerie, le départ du porte-conteneurs était prévu mardi soir.

Si une enquête plus approfondie devait être décidée, ce serait à la demande des autorités du Libéria, selon une source maritime.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE