Yémen: les rebelles enterrent leurs combattants tués dans des frappes américano-britanniques

Sanaa, 3 juin 2024 (AFP) – Les rebelles yéménites ont enterré lundi plus d’une douzaine de combattants tués, selon eux, dans les frappes américano-britanniques menées vendredi au Yémen, lors de funérailles officielles dans la capitale Sanaa.

Avec un bilan de 16 morts annoncé par les Houthis, ces frappes sont parmi les plus meurtrières depuis que les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont commencé en janvier à viser les installations de ces insurgés pro-iraniens afin de prévenir, selon eux, de futures attaques contre la marine marchande en mer Rouge et dans le golfe d’Aden.

Depuis novembre, les Houthis s’en prennent aux navires qu’ils estiment liés à Israël, en disant agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza, où Israël est en guerre contre le mouvement islamiste palestiniens Hamas.

Selon un correspondant de l’AFP à Sanaa, plus d’une douzaine de combattants ont été enterrés dans la capitale aux mains des Houthis, dont neuf membres de la force navale du mouvement.

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant la mosquée Al-Shaab, certaines brandissant des photos des personnes tuées, tandis que des combattants houthis en uniforme portaient les cercueils.

« Mon message aux Etats-Unis et à Israël (…) et à ceux qui coordonnent avec eux, est que nous n’oublierons pas ce que vous avez fait à Gaza et au Yémen », a dit à l’AFP Ahmed Abdulatif, l’un des proches d’un combattant tué.

« Nous n’oublierons pas le nombre de femmes et de bébés que vous avez tués », a-t-il ajouté.

Le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient avait affirmé vendredi que des frappes conjointes avaient été menées contre 13 sites des rebelles.

En dépit des bombardements contre leurs positions depuis le début de l’année, les Houthis qui contrôlent de larges pans du pays, disent continuer à viser tous les navires se rendant dans les ports israéliens, ainsi que les navires américains et britanniques.

Vendredi, ils ont menacé d’intensifier leurs attaques, en réponse aux nouvelles frappes.

« Nous ne reculerons pas », a affirmé à l’AFP Ahmad Al-Bashri, un responsable de la ville de Hodeida, également contrôlée par les rebelles, durant les funérailles.

« Nous disons aux Américains que non seulement nous nous réservons le droit de riposter, mais que la riposte est imminente. »

En février, les Houthis avaient organisé des funérailles pour 17 combattants également tués dans des frappes, selon eux.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.