Bikunu, la marque de maillots de bain qui ne laissent pas de traces de bronzage

Quand on passe l’été à lézarder sur la plage, on fait le plein de soleil… mais, malgré toutes les astuces et produits disponibles, on repart aussi avec de disgracieuses marques de maillot de bain.

La marque Bikunu apporte sa solution au problème en proposant pour la deuxième année consécutive, une collection de maillots de bain transbronzants made in France.

Créée à Cannes en 2022 par Luc et Alexandra Dessauvages, fondateurs de Tahitian adventure, la marque propose des maillots de bain réalisés dans un textile innovant fabriqué en Europe. Il filtre les rayonnements UV pour ne laisser passer que 8 % des UVB et 20 % des UVA, sur des longueurs d’onde très spécifiques, permettant ainsi à la peau de bronzer tout en agissant comme une protection solaire. 

Motifs et couleurs du tissu, en passant par le design des coutures, tout est étudié pour maximiser l’efficacité des produits, dont chaque design est testé en laboratoire. 

Pour limiter son empreinte environnementale, la marque a fait le choix de fabriquer l’ensemble de ses produits en France. Elle a ainsi fait appel à des ateliers de Nice, Vence et Nantes qui emploient des personnes en situation de handicap pour réaliser certains produits.

Mais Bikunu ne compte pas s’arrêter là. Dès 2024, la marque compte se diversifier en proposant notamment une gamme complète de textiles de plage, d’avant et après-plage, mais surtout une collection dédiée à la vie de tous les jours. Celle-ci sera réalisée dans un textile permettant la synthèse d’une quantité satisfaisante de vitamine D, essentielle à notre santé.

 

Source : Bikunu

Crédits image : Chen Mizrach 

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE