Navires Corse-continent : la grève se poursuit à la Méridionale

Dimanche matin, une cinquantaine de grévistes du STC et de la CGT ont perturbé le débarquement des navires qui ont accosté au port de Bastia. La Méridionale a annulé deux liaisons dimanche et prévoit trois annulations lundi.

« Nous sommes arrivés avec l’idée de faire les mêmes actions que sur le port d’Ajaccio hier. Nous avons dans un premier temps bloqué le déchargement du fret du Pascal Paoli, bateau de la Corsica Linea », une compagnie concurrente, explique Cyril Venouil, délégué syndical du STC.

Après avoir complétement bloqué le port, ce qui a occasionné quelques tensions avec les passagers, les grévistes ont mis en place un barrage filtrant pour laisser passer les voitures des passagers. La veille, des syndicalistes avaient bloqué le port d’Ajaccio.

Ce mouvement reconductible, en plein lancement de la période estivale, à l’appel de la STC, de la CGT et de la CFTC, demande « l’arrêt de la procédure d’appel d’offres » pour la délégation de service public (DSP) de continuité territoriale entre la Corse et le continent.

La Méridionale a en effet appris dans un rapport de la Collectivité de Corse qu’elle avait été écartée de « trois lots » desservant Ajaccio, l’Ile-Rousse et Bastia, au profit de son concurrent Corsica Linea (ex-SNCM).

Dénonçant par avance « une décision guidée par des intérêts partisans », elle regrette que les passagers n’aient dans l’avenir « plus le choix » de leur compagnie au départ de Marseille.

mp-fbe/shu

DSP GROUP

STEF

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE