Six migrants meurent noyés au large du Maroc (autorités locales)

Rabat, 22 juil 2023 (AFP) – Six candidats à l’immigration sont morts noyés vendredi lors d’une tentative de traversée au large de la province de Nador (nord du Maroc), ont indiqué samedi les autorités locales à l’AFP.

Environ 54 migrants irréguliers, dont une personne de nationalité tunisienne, ont tenté de gagner à la nage un zodiac à proximité de la plage d’El Kallat, dans la commune d’Iaazzanene, près de la ville de Nador, située en face de l’Espagne, ont précisé ces autorités.

Mais les mauvaises conditions météorologiques en Méditerranée, une mer agitée et l’incapacité du passeur à manoeuvrer après l’échouage de son embarcation sur des rochers ont entraîné la mort par noyade de six passagers, tandis que 48 autres ont réussi à atteindre le rivage, a ajouté la même source.

Les autorités locales, les gendarmes et des agents de la Protection civile, accompagnés d’équipes médicales, ont apporté les premiers secours aux rescapés et repêché les cadavres.

Une enquête a été ouverte.

Selon la section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Nador, les six migrants décédés sont marocains.

La nationalité des victimes n’a pas été confirmée par les autorités.

Par ailleurs, un autre groupe de migrants, composé de 40 jeunes hommes de Nador, a débarqué samedi sur les côtes espagnoles, a affirmé l’AMDH sur sa page Facebook.

Les traversées à partir des côtes septentrionales du Maroc se font souvent à bord de bateaux pneumatiques ultra-rapides qui servent aussi aux opérations de contrebande de drogue.

Les migrants prennent aussi la mer à bord d’embarcations de fortune, de kayaks, de pirogues, de jet-skis et même à la nage.

Les tentatives de migration au départ du littoral du nord-ouest de l’Afrique et des côtes du Maroc et du Sahara occidental à destination de l’Europe se multiplient depuis le début juin.

La marine marocaine a annoncé cette semaine avoir porté secours à près de 900 migrants irréguliers durant la période allant du 10 au 17 juillet, en majorité d’origine subsaharienne.

Des ONG font régulièrement état de naufrages meurtriers — dont les bilans non officiels se chiffrent selon elles en dizaines, sinon en centaines de morts — dans les eaux marocaines, espagnoles ou internationales.

Les autorités marocaines disent avoir déjoué 26.000 tentatives d’émigration irrégulière durant les cinq premiers mois de l’année 2023.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE