La surfeuse brésilienne Maya Gabeira, Championne pour l’Océan et la Jeunesse

UNESCO

Lors de la Conférence des Nations Unies sur les océans organisée à Lisbonne, Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, a officiellement nommé la surfeuse brésilienne Maya Gabeira à la fonction de Championne de l’Organisation pour l’océan et la jeunesse.

Cette semaine, Lisbonne accueille la Conférence des Nations Unies sur les océans, un événement majeur de la Décennie des Nations Unies pour l’océanographie au service du développement durable 2021-2030 (« la Décennie des océans »), dirigée par l’UNESCO. Cette conférence internationale vise à renforcer la coopération mondiale autour de l’Océan, en encourageant sa meilleure compréhension et protection.

« Nous sommes les enfants de l’océan, et il est temps pour nous de protéger et restaurer sa santé pour les générations futures, explique Audrey Azoulay. Afin d’y parvenir, nous avons besoin de personnalités influentes et engagées qui nous aident à sensibiliser les citoyens du monde entier aux enjeux de durabilité. Maya Gabeira a un parcours exceptionnel. C’est une athlète inspirante qui a repoussé ses limites et une activiste environnementale. Je suis heureuse de la voir rejoindre la famille de l’UNESCO ».

« Je suis très inquiète face aux nombreux défis liés aux océans, de la pollution marine à la destruction de la biodiversité marine, explique Maya Gabeira. Ce qui m’attire dans le rôle de Championne de l’UNESCO pour l’océan et la jeunesse, c’est la possibilité d’envisager l’océan à travers une multitude de perspectives. L’UNESCO œuvre en faveur de la protection de la biodiversité, mais également pour la recherche scientifique et les valeurs culturelles de l’océan. C’est un honneur pour moi de faire connaître son action ».

Maya Gabeira, qui détient actuellement le record mondial de la plus grosse vague jamais surfée par une femme, jouera un rôle actif dans la promotion du travail de l’UNESCO sur les questions de durabilité de l’océan. Elle sera en première ligne des efforts de l’UNESCO pour mobiliser les nouvelles générations, en organisant des sommets pour les jeunes sur la durabilité de l’océan et en tant que principale porte-parole de GenOcean, la nouvelle campagne de l’UNESCO visant à insuffler des changements dans nos modes de vie.

Source : UNESCO

Lire d’autres articles.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE