Lancement à Brest, en Bretagne, de l’opération « Ici commence l’Océan »

Ici commence l'Océan

La campagne de sensibilisation sur l’impact des activités terrestres sur l’océan a été lancée à Océanopolis. A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau 2022, les trois partenaires – Brest métropole, Océanopolis Acts et Brest’aim – ont officiellement lancé la pose des macarons « Ici commence l’Océan »au Centre National de Culture scientifique dédié à l’océan.  

Fabriqués en France par une entreprise artisanale, ces macarons en pierre de lave recouverts de céramique colorée ont ainsi trouvé leur place au cœur d’Océanopolis et seront également visibles par tous les visiteurs du site au niveau de l’accueil et des parkings. 

Ici commence l'Océan

80% de la pollution plastique en mer vient de la terre 

Le projet « Ici commence l’Océan » vise à sensibiliser le public à l’impact des déchets solides et liquides captés par les avaloirs d’eau pluviale et qui rejoignent l’Océan. L’objectif est d’interpeller un large public sur le lien entre les avaloirs d’eau pluviale situés sur l’espace public urbain et le milieu naturel proche qu’est l’océan. La notion de « tout à l’égout », développée au siècle dernier, laisse penser que l’ensemble des eaux pluviales subissent un traitement avant d’être rejetées, or ce n’est pas le cas et c’est un vecteur de pollution vers le milieu naturel. 

Face à ce constat, Océanopolis Acts, Brest métropole et Brest’aim ont décidé de s’associer pour mener une grande campagne de sensibilisation grand public sur tout le territoire métropolitain, aux effets des activités humaines et terrestres sur l’océan. 

Agir en amont 

Cette action s’inscrit pour une durée de 4 ans dans le cadre d’un projet Européen nommé « Preventing Plastic Pollution » dont l’objectif est de comprendre les principales sources de plastiques du continent vers l’Océan et développer des actions de réduction à la source, notamment par le changement des comportements. Des petits gestes au quotidien sans efforts qui sont utiles ! 

Cette opération, qui  a commencé concrètement à Océanopolis, permettra au final de déployer près de 500 macarons sur tout le territoire de la métropole. Elle sera accompagnée d’une communication pédagogique à destination des plus jeunes dans les semaines à venir. 

Source : Océanopolis

Lire d’autres articles sur l’Environnement.