Abou Anas al-Libi, inculpé à New York depuis 13 ans

Agé de 49 ans, né à Tripoli, il a un temps vécu au Royaume-Uni, où il avait obtenu l’asile politique selon le FBI.

Il avait été arrêté par Scotland Yard en 1999, mais avait été relâché faute de preuve,s selon le quotidien britannique The Guardian.

Il a été mis en accusation devant le tribunal fédéral de Manhattan en 2000 avec 20 autres membres présumés d’Al-Qaïda, notamment de complot visant à tuer des citoyens américains et complot visant à détruire des bâtiments et propriétés des Etats-Unis.

Ces attentats avaient tué plus de 200 personnes, dont 12 Américains, le 7 août 1998.

Abou Anas figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI, qui offrait « jusqu’à 5 millions de dollars » pour toute information permettant son arrestation ou sa condamnation.

Le FBI le décrit comme un homme d' »1,78 m à 1,88 m », avec une cicatrice sur le côté gauche du visage, et portant généralement une barbe.

Après sa capture, il a été amené à bord d’un navire de guerre de l’US Navy pour y être interrogé.

De son vrai nom Nazih Abdul Hamed al-Raghie, il avait été membre du Groupe islamique de combat libyen (Gicl) avant de rejoindre Al-Qaïda.

Tripoli a dénoncé sa capture, estimant qu’il s’agissait d’un « enlèvement », et affirmant ne pas avoir été prévenu.

« Abou Anas al-Libi est quelqu’un d’important au sein d’Al-Qaïda et il s’agit d’une cible appropriée pour l’armée américaine », a affirmé le secrétaire d’Etat américain John Kerry en marge du sommet de l’Asie-Pacifique en Indonésie.

Il a souligné qu’il avait commis des « actes terroristes » et avait été « dûment inculpé par des tribunaux dans le cadre d’un processus judiciaire ».

Les Américains l’accusent d’avoir notamment mené dès 1993 des opérations de surveillance « visuelle et photographique » de l’ambassade américaine à Nairobi. L’année suivante, selon les documents de justice, Abou Anas avait étudié avec d’autres membres d’Al-Qaïda plusieurs cibles possibles d’attentat, dont l’ambassade américaine à Nairobi, l’agence américaine pour le développement international à Nairobi et des « cibles britannique, française et israélienne à Nairobi ».

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.