Attaques en mer Rouge: Ikea prévient de possibles retards de livraison

Stockholm, 21 déc 2023 (AFP) – Le géant suédois du meuble Ikea prévoit de possibles retards de livraison de certains produits ou leur absence dans les rayons en raison de la situation en mer Rouge, a-t-il indiqué jeudi.

Une récente vague d’attaques menées contre des navires en mer Rouge par les Houthis, en riposte aux bombardements israéliens sur la bande de Gaza, menace de perturber les flux du commerce mondial, les principales firmes de transport maritime ayant interrompu le passage par le détroit de Bab el-Mandeb.

Elles ont réorienté leurs navires autour de la pointe sud de l’Afrique, occasionnant un voyage beaucoup plus long.

“La situation dans le canal de Suez va entrainer des retards et pourrait entraîner des contraintes de disponibilité pour certains produits Ikea”, écrit le groupe suédois dans un message à l’AFP.

La mer Rouge est une “autoroute de la mer” reliant la Méditerranée à l’océan Indien, et donc l’Europe à l’Asie. Environ 20.000 navires transitent chaque année par le canal de Suez, autre porte d’entrée et de sortie des navires passant par la mer Rouge.

“Nous sommes en dialogue étroit avec nos partenaires de transport afin de garantir la sécurité des personnes travaillant dans la chaîne logistique d’Ikea”, ajoute le groupe.

“Nous évaluons d’autres options d’approvisionnement pour garantir la disponibilité de nos produits et nous continuons à suivre la situation de près”, précise Ikea.

Le groupe rappelle qu’il ne possède pas de navires porte-conteneurs.

Selon l’International Chamber of Shipping (ICS), 12% du commerce mondial transite par la mer Rouge.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE