Au port de Marseille-Fos, des investissements record mais un trafic en baisse en 2023

Marseille, 18 jan 2024 (AFP) – Dans un contexte “d’instabilité géopolitique”, le port de Marseille-Fos a enregistré une baisse de son trafic global en 2023, mais poursuit sa “transition” vers la décarbonation grâce à des “investissements record”, a-t-il annoncé jeudi.

Le chiffre d’affaires du port s’est établi à 210,5 millions d’euros, en augmentation de 10,8% par rapport à l’année passée, malgré un net recul du tonnage global, tombé à 72 millions de tonnes (Mt) après le rebond post-pandémie de l’année passée (77 Mt), a détaillé le président du directoire Hervé Martel lors d’une conférence de presse.

“C’est significatif de la transition que les ports connaissent aujourd’hui”, a noté M. Martel, selon qui “le trafic n’est pas tout”.

“Le contexte international est marqué par l’instabilité géopolitique”, a déclaré Christophe Castaner, le président du conseil de surveillance du port, pour expliquer la baisse du trafic. Il a évoqué les “vertiges auxquels nous devons faire face”: guerre en Ukraine, hausse de l’inflation et des taux d’intérêts, tensions immobilières en Chine…

La situation en mer Rouge, où les rebelles Houthis du Yémen attaquent la flotte commerciale au nom de la solidarité avec les Palestiniens de Gaza, “n’a pas d’effet massif sur les flux, mais si cela perdure il y en aura”, a reconnu M. Castaner.

Le trafic de conteneurs (-11%) fait partie de ceux qui ont le plus reculé en 2023, tout comme celui de vrac solide (-24%), ce dernier étant notamment plombé par l’arrêt d’un haut-fourneau à l’usine ArcelorMittal de Fos-sur-Mer.

Le trafic de vrac liquide est lui en “parfaite stabilité”, a noté Hervé Martel, après un début d’année “difficile” marqué par des mouvements sociaux dans les dépôts et raffineries de Fos-sur-Mer en raison de l’opposition à la réforme des retraites.

Le secteur des passagers est le seul à afficher une excellente forme, avec un bond de 36% du nombre de passagers en 2023, pour un total de plus de 4 millions de personnes. L’activité croisières, avec 2,5 millions de passagers, connaît une hausse de 76%, le port ayant accueilli 626 escales en 2023 contre 573 en 2022.

Les investissements sont en “forte croissance” de 27%, pour un montant de 76 millions d’euros contre 60 millions d’euros l’année passée, et le port prévoit un budget d’investissement de 118 millions d’euros pour 2024, dont 57MEUR pour le développement de la transition écologique et la décarbonation.

Le port de Fos-Marseille va poursuivre en 2024 l’avancée de plusieurs projets liés à la transition écologique: construction d’usines de panneaux photovoltaïques, de production de fer préréduit bas carbone, d’hydrogène par électrolyse de l’eau ou encore d’éoliennes offshore.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE