Avis conforme du CSM pour la promotion du juge Renaud Van Ruymbeke

La promotion du magistrat ne deviendra officielle qu’après publication d’un décret au Journal officiel.

M. Van Ruymbeke est depuis 2000 juge d’instruction au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, où il a instruit plusieurs affaires sensibles, notamment le volet financier du dossier Karachi, l’affaire Kerviel ou le dossier Cahuzac.

La carrière du magistrat avait connu un coup d’arrêt sous l’ancienne majorité, alors qu’il était chargé de l’instruction de l’affaire Clearstream.

Début 2007, le ministre de la Justice de l’époque, Pascal Clément, l’avait renvoyé devant le CSM pour manquement aux obligations de prudence et de rigueur. M. Van Ruymbeke avait qualifié cette décision de “politique”, s’en prenant publiquement au ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy.

“Cette affaire Clearstream a été montée de toutes pièces, elle est destinée à cacher l’affaire des frégates de Taïwan”, avait alors déclaré, au Figaro, le juge d’instruction.

En octobre 2012, plus de cinq ans après la saisine, le juge Van Ruymbeke avait été blanchi par le CSM.