Avril 2020 parmi les plus chauds jamais enregistrés

« Les températures mondiales ont globalement été égales à celles du précédent mois d’avril le plus chaud enregistré (avril 2016) », a indiqué mardi Copernicus dans un communiqué, précisant qu’avril 2020 avait connu une température moyenne inférieure à 2016 d’un « insignifiant 0,01°C ».

Avril 2020 a par contre dépassé de 0,08°C le troisième avril le plus chaud, 2019, et de 0,70°C la moyenne enregistrée entre 1981 et 2010.

Les températures les plus au-dessus des moyennes (1981/2010) ont été relevées sur les régions eurasiatique, notamment la Sibérie, au Groenland, sur l’océan Arctique, en Antarctique, sur les côtes de l’Alaska.

Elles ont également largement dépassé la moyenne au Mexique, dans l’ouest de l’Australie et sur des parties d’Afrique centrale et de l’ouest.

En Europe, les températures ont nettement dépassé la moyenne sur l’Ouest du continent, mais sont restées dessous dans le nord-est, tout comme dans le centre du Canada, ou sur des parties d’Asie du sud et du sud-est.

Après une décennie record, qui s’est conclue avec une année 2019 qui était la deuxième plus chaude jamais enregistrée sur la planète, les années 2020 ont démarré sur la même tendance.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.