CMA CGM: quadruplement du bénéfice net au 1er trimestre à 406 M USD

CMA CGM a attribué ces résultats à son “efficacité opérationnelle”, à sa “maîtrise des coûts” et à la “forte baisse du coût des soutes”. Sa marge opérationnelle s’est établie par ailleurs à 10,1% (+5,4 points) et son chiffre d’affaires a progressé de 1,8% à 4,01 milliards de dollars.

En outre, sur la même période, “les volumes ont augmenté de 10,5% à 3,1 millions d’EVP” (capacité des navires exprimée en équivalent vingt pieds), selon CMA CGM.

De même source, “cette hausse provient notamment de l’augmentation des volumes sur les lignes Est-Ouest, en particulier des volumes de et à destination des Etats-Unis qui sont soutenus, et de l’entrée en vigueur des accords Ocean Three” avec le chinois CSCL et la compagnie UASC, basée au Koweït.

“Le Groupe a par ailleurs poursuivi activement l’optimisation de ses lignes avec l’ouverture de cinq nouvelles lignes aux Etats-Unis et l’extension de son réseau d’agences qui s’élève désormais à 655 dans plus de 160 pays”, a noté l’armateur, qui a aussi vu en un an sa flotte passer de 429 à 465 bâtiments, représentant une augmentation de capacité de 13,4%.

CMA CGM a aussi indiqué avoir “poursuivi la mise en oeuvre (d’une) stratégie financière équilibrée visant à renforcer sa flexibilité financière tout en menant des développements maîtrisés afin de poursuivre sa croissance”.

Ainsi, “le montant de la dette nette ajustée a été réduit de 10,3%, grâce notamment à l’impact favorable du taux de change dollar-euro” et “la dette nette ajustée du groupe représente désormais moins de la moitié des fonds propres ajustés du groupe”, selon la même source.

CMA CGM avait publié fin mars un résultat net part du groupe de 584 millions de dollars pour 2014, en hausse de 43,2%.

Côté perspectives, l’armateur français a rappelé qu’après 16 nouveaux navires d’une capacité totale de 108.000 EVP entrant en service cette année, il attendait la livraison début 2017 de trois super porte-conteneurs de 20.600 EVP chacun. Il n’a en revanche pas communiqué d’objectifs chiffrés pour l’année en cours.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE