Destruction de posidonie: le préjudice écologique causé par un yacht estimé à plus de 200.000 euros

Marseille, 26 jan 2024 (AFP) – Le “préjudice écologique” causé par les mouillages illégaux d’un yacht ayant détruit des herbiers de posidonie sur la Côte d’Azur dépasse les 200.000 euros, ont soutenu vendredi deux associations de défense de l’environnement au tribunal maritime de Marseille.

Si les juges, qui rendront leur délibéré le 23 février, suivent ces requêtes en ordonnant des réparations financières, ce serait la première fois que le préjudice écologique est reconnu pour l’herbier de posidonie.

Afin de protéger cette plante à fleurs endémique de la Méditerranée qui sert de puits de carbone, nurserie pour poissons et protection contre l’érosion côtière, la France interdit depuis 2020 le mouillage des yachts de plus de 24 mètres dans certaines zones de la Côte d’Azur et de la Corse, hauts lieux de la plaisance mondiale.

Les ancres des yachts, notamment quand on les relève, mais aussi le mouvement de leurs chaînes lors du mouillage, peuvent causer de véritables balafres sur plusieurs centaines de mètres aux herbiers de posidonie, une espèce protégée depuis 1988.

Fin octobre à Marseille, le capitaine hongrois d’un yacht a été condamné à 20.000 euros d’amende ainsi qu’à l’interdiction de naviguer pendant un an dans les eaux territoriales françaises pour avoir à trois reprises fait mouiller son navire de 26 mètres dans des zones interdites, à Cannes en 2021 et à Saint-Tropez en 2022.

Le tribunal maritime, estimant que ces mouillages avaient porté une atteinte “non négligeable aux écosystèmes” avait demandé, à la requête des associations France Nature Environnement (FNE) Paca et de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) Paca, parties civiles, qu’une estimation du “préjudice écologique” ainsi causé soit établi, sollicitant pour ce faire l’assistance du pôle spécialisé dans l’environnement du tribunal de Marseille.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE