Deux hommes réalisent une traversée aller retour de la Manche à pédalo

0
115

“C’était incroyable, c’était froid, mais c’était plein d’espoir, l’espoir d’en voir le bout”, a déclaré à l’AFP Nicolas Koch, artiste à l’origine du projet secondé par son ami Maxime Bourget, qui travaille pour un sous-traitant de DCNS à Cherbourg.

Les deux hommes sont partis samedi à 9H00 de Cherbourg à bord de “Pam le terrible”, un pédalo d’un peu plus de trois mètres de long, pour arriver dimanche vers 15H00 à Portsmouth, en Angleterre, d’où ils sont repartis lundi à 05H00 pour mettre pied à terre à Caen le lendemain à 16H00, explique cet ancien étudiant de l’Esam.

“On n’a pas dormi dans la nuit de samedi à dimanche mais on avait beaucoup dormi avant”, précise l’artiste.

“On a eu pas mal de pluie au départ, un peu de grêle à la fin. Il n’y a pas eu de grosse vague et on est arrivés sous le soleil”, raconte M. Koch qui se dit prêt à recommencer “après-demain”.

Un voilier de 3,60 m piloté par le père de Maxime Bourget leur donnait le cap et assurait leur sécurité.

“On a eu un peu peur vers l’entrée du Channel. Il y a un tel trafic. Sur une bonne dizaine de km à l’aller puis au retour, on s’est fait tracter par le voilier”, a précisé M. Koch.

L’idée de cette traversée lui est venue alors qu’il préparait l’exposition sur l’itinérance qui s’ouvre jeudi à l’Esam, à Caen, à laquelle le projet est associé.

“Cela vient d’un bug de google. Lorsque j’ai tapé l’itinéraire Cherbourg-Caen, il me faisait passer par Portsmouth”, raconte M. Koch qui dit avoir déjà pédalé 1.114 km sur un vélo d’appartement sur six jours dans le cadre d’un autre projet, “Helsinki-Moscou en vélo d’appartement”.

Quant à Maxime Bourget, “c’est un grand sportif et il connaît bien la mer”, selon M. Koch.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici