Douanes: Cazenave veut muscler la lutte contre les trafics dans les ports

Paris, 7 déc 2023 (AFP) – Effectifs musclés, scanners mobiles: le ministre délégué aux Comptes publics Thomas Cazenave a annoncé jeudi un renforcement des moyens “humains et matériels” pour lutter contre les trafics dans les ports français.

“Les douaniers sont les premiers maillons de la lutte contre les trafics”, a affirmé M. Cazenave dans une déclaration écrite à l’AFP.

“Nous allons donc renforcer les effectifs. A Dunkerque, 25 agents dédiés aux ports seront déployés”, a précisé le ministre délégué, confirmant des propos tenus dans Le Parisien.

Ces 25 postes, affectés de façon permanente au grand port du Nord, seront pourvus via des redéploiements d’effectifs plutôt que des créations de postes, a détaillé son entourage à l’AFP.

“A terme, plusieurs centaines d’agents seront redéployés dans les ports principaux mais aussi dans les ports secondaires”, a ajouté Thomas Cazenave.

Autre annonce, “nous nous dotons de 10 scanners mobiles capables de scanner jusqu’à 30 conteneurs par heure dans les ports sensibles aux trafics”.

La mesure, dont le coût est évalué à 20 millions d’euros, est déjà “budgétée”, a assuré le ministère.

Ces annonces surviennent à la veille d’un déplacement de Thomas Cazenave au port de Dunkerque, où il doit notamment rencontrer des douaniers.

Le port de Dunkerque, qui se présente comme le troisième plus important de France, a vu le nombre de conteneurs déchargés sur ses quais progresser de 14% en 2022, pour approcher les 750.000.

A l’occasion de ce déplacement dans le Nord, M. Cazenave doit aussi dévoiler un plan de sensibilisation et de formation des douaniers face aux risques de corruption.

Les contrôles internes des agents de la douane après la fouille de conteneurs seront par ailleurs menés de façon plus aléatoire, pour les rendre moins prévisibles.

Enfin, le gouvernement veut être plus réactif pour infliger des sanctions administratives quand des soupçons de corruption pèsent sur un agent.

Un autre déplacement de M. Cazenave, à Marseille cette fois, est prévu le 15 décembre autour du “renforcement de la coopération portuaire”, a fait savoir le ministère.

Selon le ministre délégué, “nous renforcerons la coopération car les informations sont le nerf de la guerre.” D’abord “avec tout l’écosystème portuaire”, mais aussi “les acteurs publics, les logisticiens, les dockers et les grands armateurs.”

“Ces annonces sont une première étape. Nous continuerons de renforcer nos moyens pour être à la hauteur de la menace”, conclut-il.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE