Energie: le centre aquatique Aquapolis de Limoges va rouvrir ses portes

Limoges, 13 sept 2022 (AFP) – Le centre aquatique de Limoges, qui avait fermé brutalement ses portes aux visiteurs la semaine dernière comme une trentaine d’autres piscines gérées par la société Vert Marine, qui invoquait l’augmentation du coût de l’énergie, va rouvrir vendredi matin, a annoncé mardi la métropole de Limoges.

Dénonçant une décision “unilatérale et brutale”, la collectivité avait engagé un bras de fer avec la société, qui gère 90 piscines et patinoires au total en France, la mettant en demeure de rouvrir les bassins d’ici 24 heures.

Devant l’opposition de Vert Marine et l’échec des discussions, la métropole de Limoges a adressé vendredi une nouvelle mise en demeure accompagnée d'”un ultimatum (…) à défaut de quoi, l’exploitation aurait été mise sous séquestre”.

“Limoges Métropole se félicite de la reprise de l’activité de son équipement, qui survient après l’utilisation des moyens juridiques dont dispose l’institution”, écrit la collectivité dans un communiqué.

Elle assure par ailleurs restée “ouverte à toutes discussions, notamment pour accompagner son délégataire afin de faire face à l”inflation du coût de l’énergie, sans toutefois assumer la responsabilité qui lui revient pour ses fautes de gestion ou pour ses dépenses non fondées”, prévient-elle.

“On revient dans une situation normale et nous sommes satisfaits de la réouverture au public dès vendredi matin. Mais l’histoire aura duré dix jours. Dix jours anxiogènes et sources de tension où ils nous ont tout simplement pris en otage”, a réagi de son côté à l’AFP le vice-président de Limoges Métropole, Fabien Doucet.

Lundi, la piscine de Versailles, gérée également par Vert Marine, a rouvert suite à des négociations prévoyant l’achat par la mairie, dont les contrats avec les fournisseurs d’énergie sont plus avantageux, du gaz et l’électricité et leur revente au même prix à Vert Marine.

La Fédération française de natation (FFN) avait également enjoint mardi dernier la réouverture “immédiate” de la trentaine d’établissements fermés la veille, gérés par le groupe installé près de Rouen.

Vert Marine a justifié ces fermetures en assurant que sa facture énergétique était passée de “15 à 100 millions d’euros”, soit “la totalité du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise”.

Souvent chauffées au gaz, les piscines sont des équipements très énergivores et subissent de plein fouet la hausse des prix.