Exercice conjoint des armées qatariote et française

L’exercice “Gulf Falcon 2013” (Faucon du Golfe 2013), des manoeuvres organisées tous les quatre ans, a engagé 1.300 soldats français et 1.700 soldats qatariotes.

“Cet exercice est un grand succès”, a déclaré aux journalistes l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées françaises.

“Nous avons un partenariat stratégique avec le Qatar, et il est bon de vérifier que tout fonctionne”, a-t-il ajouté.

Il a souligné que la France et le Qatar “sont déjà intervenus côte à côte en Libye”, et qu’on “pourrait imaginer d’autres occasions”.

Son homologue qatariote Hamad Al Attiya a souligné que cette manoeuvre interarmées avait pour objectif “de renforcer les capacités et la coopération bilatérale”.

Un détachement air français composé notamment de trois Rafale et de trois Mirage 2000-5, des chars Leclerc, des véhicules de combat de l’infanterie, et une frégate de défense aérienne ont participé côté français à l’exercice, au côté de forces aériennes, terrestres et maritimes du Qatar.

Le Qatar, qui abrite une importante base américaine, entretien d’excellentes relations avec la France et est un client privilégié de ce pays dans le domaine de l’armement. Selon le ministère français de la Défense, depuis 2007 les prises de commandes se sont élevées à 450 millions d’euros pour 200 millions d’euros de matériels livrés.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE