Frappes aériennes dans différents secteurs du Yémen (témoins et médias)

Sanaa, 30 mai 2024 (AFP) – Des frappes aériennes ont visé dans la nuit de jeudi à vendredi différents secteurs du Yémen, y compris la capitale Sanaa et la ville portuaire de Hodeida, selon des témoins et des médias locaux.

Des journalistes de l’AFP ont entendu de fortes explosions dans ces deux villes.

Selon la chaîne al-Masira, contrôlée par les rebelles yéménites Houthis, des frappes ont aussi visé des infrastructures de télécommunications dans la ville de Taëz.

Al-Masira a fait état de « plusieurs » morts et blessés dans ces frappes, des informations qu’il n’a pas été possible de vérifier de manière indépendante à ce stade.

La chaîne des Houthis a aussi attribué l’ensemble de ces frappes aériennes aux forces américaines et britanniques déployées dans la région.

Les Houthis ont revendiqué mercredi l’attaque d’un vraquier grec et de plusieurs autres navires au large du Yémen, affirmant qu’il s’agissait d’une réponse aux frappes israéliennes sur Rafah, ville palestinienne devenue l’épicentre de la guerre dans la bande de Gaza.

Depuis novembre, les Houthis ont mené des dizaines d’attaques en mer Rouge et dans le golfe d’Aden disant viser des navires en solidarité avec les Palestiniens, dans le contexte de la guerre meurtrière entre Israël et le Hamas.

Les Etats-Unis, proche allié d’Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale pour protéger la navigation dans cette zone stratégique et lancé en janvier, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis.

Mais ces frappes n’ont pas dissuadé les Houthis, qui contrôlent de larges pans du Yémen et disent viser désormais aussi les navires américains et britanniques, outre ceux liés à Israël.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.