Frappes américaines sur des missiles des Houthis représentant une “menace imminente” (responsable)

Washington, 16 jan 2024 (AFP) – L’armée américaine a mené mardi des frappes au Yémen visant quatre missiles des rebelles Houthis qui représentaient une “menace imminente” pour les navires marchands et militaires, a annoncé un responsable américain.

Il s’agit de la troisième opération menée en moins d’une semaine par les Etats-Unis contre les Houthis, qui prennent pour cible des navires au large du pays le plus pauvre de la péninsule arabique, en solidarité, selon eux, avec les Palestiniens de Gaza, territoire pilonné et assiégé par Israël, soutenu lui par Washington.

“Les Etats-Unis ont mené des frappes d’autodéfense contre quatre missiles balistiques des Houthis qui constituaient une menace imminente pour les navires marchands et les bâtiments de la marine américaine”, a déclaré le responsable sous couvert d’anonymat.

Ces “quatre missiles balistiques antinavires des Houthis” étaient “prêts à être lancés depuis des zones du Yémen contrôlées par les Houthis”, a précisé sur X le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom).

Les rebelles ont encore visé mardi un navire marchand, selon le Centcom.

La semaine dernière, des frappes américano-britanniques ont ciblé près de 30 sites au Yémen avec plus de 150 munitions. Les forces américaines ont également attaqué des radars et des infrastructures de drones et de missiles, dans une opération présentée comme le prolongement des frappes précédentes.

Le mois dernier, les Etats-Unis ont mis en place une force navale multinationale pour protéger les navires de la mer Rouge, une voie de transit essentiel qui représente jusqu’à 12% du commerce mondial.

Les forces américaines ont intercepté des missiles et des drones tirés depuis le Yémen, où les rebelles, en guerre contre le gouvernement, contrôlent une bonne partie du territoire.

Les intérêts américains sont parallèlement la cible d’attaques en Irak et en Syrie menées, selon Washington, par des groupes armés liés à l’Iran.

Les Etats-Unis disent vouloir éviter un embrasement régional lié au conflit entre Israël et le Hamas à Gaza, où plus de 24.000 personnes ont été tuées par les bombardements et opérations militaires israéliennes, en grande majorité des femmes, enfants et adolescents, soit 1% de la population, selon les autorités du territoire palestinien.

Israël dit vouloir détruire le Hamas, après l’attaque sanglante menée par le mouvement palestinien sur le sol israélien le 7 octobre, qui a fait environ 1.140 morts, essentiellement des civils, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes

wd/aem/ev

X

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE