GB/Coronavirus: la compagnie P&O Ferries supprime 1.100 postes

“Depuis le début de la crise, P&O Ferries a travaillé pour faire face à l’impact de la perte d’activité, (mais) il est désormais clair que nous devons réduire nos effectifs pour créer un nouveau P&O Ferries viable et durable, qui pourra survivre au Covid-19”, a déclaré un porte-parole de la compagnie basée à Douvres.

“Nous entamons une procédure qui propose de licencier environ 1.100 de nos collègues”, a-t-il ajouté.

Supprimer 1.100 emplois représente une perte de plus d’un quart de sa masse salariale, pour cette compagnie maritime qui assure principalement les liaisons entre le Royaume-Uni et le nord de l’Europe (France, Belgique, Pays-Bas).

Avant la pandémie, ses navires transportaient chaque année quelque 8,4 millions de passagers lors de 27.000 traversées de la Manche, de la mer du Nord ou de la mer d’Irlande.

“C’est une nouvelle épouvantable et une effroyable trahison envers le personnel de P&O”, a jugé Mick Cash, secrétaire général du syndicat RMT couvrant le secteur des transports, qui dénonce un “coup bas contre les marins de P&O qui ont maintenu des lignes d’approvisionnement clés vers le Royaume-Uni pendant la pandémie de Covid-19”.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE