Greenpeace déploie une banderole au large de la Bretagne contre la pêche industrielle

“Nous avons déployé à moins d’un mille nautique de l’archipel des Glénan (Finistère) une banderole de 12 mètres par 12, soit 144 m2 de superficie”, a indiqué à l’AFP Isabelle Philippe, chargée de communication à Greenpeace.

Sur cette banderole, posée à la surface de l’eau, on pouvait lire: “M. les ministres, sans poissons pas de pêcheurs!”, selon une image accompagnant un communiqué de l’organisation écologiste.

Cette action de Greenpeace intervient alors que doivent s’ouvrir de nouvelles négociations sur la politique commune de la pêche (PCP) les 28 et 29 mai entre le Parlement européen, le Conseil des ministres et la Commission européenne, selon Greenpeace.

L’organisation déplore, dans son communiqué, le manque de “réelle volonté” des Etats membres de l’Union européenne “de sortir de la crise traversée par les océans et la pêche”. Selon elle, 60% des stocks de poissons des eaux européennes sont surexploités.

Le bateau de Greenpeace qui a déployé la banderole, l’Arctic Sunrise, effectue depuis la mi-mars une tournée européenne pour alerter les décideurs politiques et les citoyens sur la nécessité de changer le cap dans la gestion des ressources en poissons et promouvoir un autre modèle de pêche, celui de la pêche artisanale.

Le navire accueille le public lors de chacune de ses escales, autour d’une exposition, et est un lieu de rencontre entre pêcheurs artisans et décideurs politiques locaux, selon l’organisation. La prochaine escale est prévue à Saint Malo (Ille-et-Vilaine) les 26, 27 et 28 mai, avant Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) les 3 et 4 juin.

L’Arctic Sunrise s’est déjà rendu, dans le cadre de cette campagne, en Roumanie, Bulgarie, Grèce, Slovénie,Croatie, Italie et Espagne. Après la France, il mettra le cap sur la Grande-Bretagne.