Guyane: des associations somment l’Etat d’accentuer la lutte contre l’orpaillage illégal

Cayenne, 17 oct 2023 (AFP) – Six associations de défense de l’environnement pointant la « carence fautive » de l’Etat dans la lutte contre l’orpaillage illégal l’ont sommé de renforcer ses moyens et de prendre en charge les préjudices de la population, a-t-on appris mardi auprès de ces organisations.

Les associations Wild Legal, Maiouri Nature Guyane, Jeunesse Autochtone de Guyane, Solidarité Guyane, la Coordination des organisations des peuples autochtones de Guyane et l’Association des victimes du mercure – Haut-Maroni ont adressé lundi une demande préalable à la préfecture de Guyane pour réclamer un renforcement des moyens afin de réduire l’impact de l’orpaillage illégal sur l’environnement et les habitants.

L’Etat dispose de deux mois pour donner suite à cette demande préalable. Après cette date, les associations iront devant la justice administrative.

Les associations requérantes souhaitent la mise en place d’un fonds d’indemnisation des victimes du mercure, produit toxique utilisé par les orpailleurs illégaux pour l’extraction de l’or.

« Cela a été mis en place pour les victimes de l’amiante ou des pesticides », précise à l’AFP Marine Calmet, présidente et juriste de Wild Legal ainsi qu’administratrice et juriste de Maiouri Nature Guyane. Elle espère que ces exemples feront jurisprudence.

Pour les habitants du Haut-Maroni, le préjudice subi est « sanitaire, poursuit-elle, leurs conditions de vie sont dégradées par la présence d’orpailleurs illégaux ». Elle estime qu’ils subissent aussi un préjudice moral. « Ils vivent dans la peur, ils savent qu’ils sont intoxiqués par les poissons qu’ils mangent », ajoute Marine Calmet, qui a ajouté la reconnaissance d’un « préjudice d’anxiété » à la demande préalable.

Les associations ont joint plusieurs données au document. Elles rappellent que 114 sites actifs d’orpaillage illégal ont été recensés par le Parc amazonien de Guyane en janvier 2023, lors d’un recensement effectué sur son territoire.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.