Hun Sen “ouvre la porte” aux armées étrangères pour mener des exercices au Cambodge

Mais il a par ailleurs souligné qu’il n’accepterait pas la présence d’une “base militaire” étrangère sur son sol.

En 2019, le Wall Street Journal avait fait état d’un projet d’accord autorisant la Chine à faire accoster ses navires de guerre et à entreposer des armes à la base navale de Ream située près de la ville côtière de Sihanoukville.

Hun Sen, un indéfectible allié de la Chine, avait démenti cette information, se référant à la Constitution cambodgienne qui interdit la présence de toute base militaire étrangère sur son territoire.

“Quiconque veut mener des exercices sur le territoire cambodgien est le bienvenu. Nous ouvrons la porte”, a déclaré le Premier ministre à Sihanoukville.

Il a aussi indiqué que le Cambodge accepterait “toute aide des Etats-Unis, de la France, du Japon et de la Chine” pour déplacer un centre d’entraînement militaire de la base de Ream vers un autre endroit.

Le royaume a également besoin d’une aide financière pour construire “un nouveau quai pour réparer nos navires de guerre et autres navires de transport”, a indiqué Hun Sen sans préciser l’emplacement de cette infrastructure.

“En toute franchise, nous avons besoin de fonds chinois pour la construire, mais si vous voulez donner de l’argent, vous êtes les bienvenus”, a-t-il dit.

La Chine a consacré des milliards de dollars à des prêts à taux bas, infrastructures et investissements à ce pauvre pays du Sud-Est asiatique.

Les exercices militaires entre la Chine et le Cambodge se sont multipliés ces dernières années, le plus récent ayant eu lieu en mars.

La base de Ream a une situation stratégique dans le golfe de Thaïlande, offrant un accès à la mer de Chine méridionale, dont la plus grande partie est revendiquée par la Chine confrontée aux revendications de six autres pays limitrophes.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE