Incendie à bord d’un sous-marin nucléaire russe, pas de fuite radioactive

“Selon de premières informations, l’incendie est dû à des violations des règles de sécurité lors de travaux de soudure”, a indiqué le ministère russe de la Défense, cité par l’agence Interfax.

Le sous-marin Tomsk a été retiré du service en 2009 pour subir des réparations, son réacteur nucléaire est éteint et ses armements ont été débarqués, a précisé la même source.

“Le niveau de radioactivité dans la zone de l’incident est normal”, a indiqué un haut responsable de la flotte russe du Pacifique, cité par l’agence Ria Novosti.

Le personnel a été évacué, et le feu, qui n’a pas fait de victimes, a été localisé, selon les agences.

Le bâtiment est en réparation dans un chantier naval à Bolchoï Kamen, à 30 km de la ville portuaire de Vladivostok, selon Ria Novosti.

En décembre 2011, un incendie survenu sur la coque du sous-marin nucléaire K-84 Ekaterinbourg, en réparation dans un chantier naval du nord-ouest de la Russie, avait fait neuf blessés.