« Indécence » du logement social en outre-mer: l’Assemblée crée une commission d’enquête

Paris, 30 mai 2024 (AFP) – L’Assemblée nationale a voté jeudi à l’unanimité la création d’une commission d’enquête sur « l’indécence et l’insalubrité » du logement social en outre-mer, une « situation alarmante ».

A l’initiative, la députée de La Réunion Karine Lebon dénonce une série « d’irrégularités » et des « retards chroniques dans la délivrance des logements sociaux ».

« Plus de 80% des ménages ultramarins sont éligibles au logement social et près de 70% au logement très social. Pourtant, seulement 15% d’entre eux résident effectivement dans le parc social », relève la parlementaire du groupe GDR, composé d’élus communistes et ultramarins.

La création de cette commission d’enquête était examinée lors d’une journée réservée aux propositions du groupe GDR dans l’hémicycle.

Des députés du camp présidentiel et de LR ont émis des réserves.

« Les groupes politiques issus de la Nupes (la coalition de gauche) multiplient les demandes de commissions d’enquête à un rythme effréné », une « prolifération » qui « sature les ressources humaines de l’Assemblée nationale », a critiqué le LR Pierre-Henri Dumont, interrogeant « l’efficacité » de la démarche.

Composée de trente députés désignés à la proportionnelle des groupes, une commission d’enquête parlementaire dispose de six mois pour mener auditions et investigations, et rendre un rapport.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.