Kuehne+Nagel: la demande pour la logistique s’envole au 1S avec la reprise économique

0
10
Zurich, 20 juil 2021 (AFP) – Le groupe suisse de transports et de logistique Kuehne+ Nagel a plus que doublé son bénéfice au premier semestre porté par l’envolée de la demande avec la reprise économique mondiale, marquée par des tensions sur les chaînes d’approvisionnement.

Sur les six premiers mois de l’exercice, le groupe suisse a vu son bénéfice net s’envoler de 147%, à 764 millions de francs suisses (696 millions d’euros) par rapport au premier semestre l’an passé tandis que son chiffre d’affaires a bondi de 35% à 13,2 milliards de francs, a-t-il indiqué dans un communiqué.

“Cette année, nous sommes face à une demande remarquablement élevée de la demande des consommateurs combinée à des incertitudes sur les chaînes d’approvisionnement”, a déclaré Detlef Trefzger, son directeur général, cité dans le communiqué.

“Nous nous attendons à ce que la demande reste forte”, a-t-il ajouté, tout en mettant en avant les efforts de ses équipes ces derniers mois pour répondre à l’envolée de la demande.

Son chiffre d’affaires dans le fret aérien a grimpé de 62%, à 3,9 milliards de francs, sur fond de hausse significative des volumes malgré des contraintes sur les capacités au niveau mondial, le groupe évoquant en réponse des solutions sur mesure associant transport maritime et aérien.

Ses revenus se sont accrus de 55% dans le fret maritime à 5,2 milliards de francs et étoffés de 14% dans la transport routier, à 1,8 milliard de francs, portés par la nette hausse des cargaisons.

Seuls sa division de contrats de logistique s’est inscrite en baisse, en raison de la vente en janvier d’un pan d’activité au Royaume-Uni. Avec cette cession, le recul s’est chiffré à 6% à 2,2 milliards de francs, malgré une forte croissance dans les services pour la pharmacie et l’e-commerce, a précisé le groupe.

A 10H39 GMT, l’action s’adjugeait 2,42% à 317,60 francs suisses, surpassant le SPI, l’indice élargi de la Bourse suisse, en hausse de 0,69%.

Tous les indicateurs sont “bien au-dessus des attentes”, a réagi Christian Obst, analyste chez Baader Helvea, dans un commentaire boursier. Les taux de conversion dans logistique maritime, aérienne et “même routière”, ont atteint des niveaux record, a-t-il souligné, notant également que le rachat en mai du groupe chinois Apex International a donné un coup de pouce supplémentaire au fret aérien.

“Nous pensons toujours que cette profitabilité exceptionnelle, en particulier dans la logistique maritime ne durera pas éternellement”, a nuancé l’analyste qui penche en faveur de prises de bénéfices sur ce titre qui s’est apprécié de plus de 52% depuis début janvier.

Les entreprises de transport et logistique sont très suivies des investisseurs dans la mesure où les échanges de marchandises donnent une bonne indication sur l’évolution de l’économie au niveau mondial.