Le finlandais Wärtsilä va supprimer 450 emplois en Italie

Helsinki, 14 juil 2022 (AFP) – Le groupe industriel finlandais Wärtsilä a annoncé jeudi une restructuration de ses activités en Italie, qui doit se traduire par la suppression de 450 postes sur son site de Trieste, dans le nord-est du pays.

“Les discussions entre Wärtsilä, les représentants des employés ainsi que les autorités et institutions italiennes vont commencer conformément à la législation italienne”, indique dans un communiqué le groupe nordique, spécialisé dans les moteurs de navires et les centrales électriques .

L’arrêt de la production sur le site de Trieste, où Wärtsilä produit des moteurs de bateau, “devrait concerner environ 450 employés” pour des suppressions de postes, ajoute le groupe.

La production doit être transférée à Vaasa, en Finlande, mais Wärtsilä restera présent à Trieste pour ses autres activités (R&D, ventes, achats, services…), précise-t-il.

Wärtsilä compte actuellement environ 1.300 employés en Italie, dont 1.100 à Trieste, conséquence du rachat de l’italien GMT à la fin des années 1990.

“Dans les circonstances difficiles de ces dernières années, nos employés à Trieste ont fait un travail à saluer. Cependant, nous devons centraliser notre production en Europe pour améliorer encore notre compétitivité”, a justifié le groupe finlandais.

Ce dernier vise 35 millions d’euros d’économies annuelles avec cette restructuration, dont le coût est estimé à 130 millions d’euros.