Le finlandais Wärtsilä va supprimer 450 emplois en Italie

Helsinki, 14 juil 2022 (AFP) – Le groupe industriel finlandais Wärtsilä a annoncé jeudi une restructuration de ses activités en Italie, qui doit se traduire par la suppression de 450 postes sur son site de Trieste, dans le nord-est du pays.

« Les discussions entre Wärtsilä, les représentants des employés ainsi que les autorités et institutions italiennes vont commencer conformément à la législation italienne », indique dans un communiqué le groupe nordique, spécialisé dans les moteurs de navires et les centrales électriques .

L’arrêt de la production sur le site de Trieste, où Wärtsilä produit des moteurs de bateau, « devrait concerner environ 450 employés » pour des suppressions de postes, ajoute le groupe.

La production doit être transférée à Vaasa, en Finlande, mais Wärtsilä restera présent à Trieste pour ses autres activités (R&D, ventes, achats, services…), précise-t-il.

Wärtsilä compte actuellement environ 1.300 employés en Italie, dont 1.100 à Trieste, conséquence du rachat de l’italien GMT à la fin des années 1990.

« Dans les circonstances difficiles de ces dernières années, nos employés à Trieste ont fait un travail à saluer. Cependant, nous devons centraliser notre production en Europe pour améliorer encore notre compétitivité », a justifié le groupe finlandais.

Ce dernier vise 35 millions d’euros d’économies annuelles avec cette restructuration, dont le coût est estimé à 130 millions d’euros.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.