Le Japon dévoile un nouveau budget annuel record de la défense

Tokyo, 22 déc 2023 (AFP) – Le gouvernement japonais a approuvé vendredi un budget annuel de 112.072 milliards de yens (environ 716 milliards d’euros), incluant une nouvelle enveloppe record pour la défense, sur fond de montée des tensions avec la Chine et la Corée du Nord.

Pour la première fois depuis 12 ans, le budget global du gouvernement devrait légèrement reculer par rapport à celui de l’exercice précédent, qui avait atteint un nouveau sommet (114.400 milliards de yens), alors que la dette publique du pays est énorme (255% du PIB selon le Fonds monétaire international).

Dans ce nouveau budget pour l’exercice fiscal allant du 1er avril 2024 au 31 mars 2025, Tokyo prévoit d’allouer 7.950 milliards de yens (50,7 milliards d’euros) pour la défense, une hausse de près de 17% sur un an.

Le Japon a adopté fin 2022 une nouvelle doctrine nationale de sécurité et prévoit de porter son budget de la défense à 2% du PIB d’ici à 2027, alors qu’il était auparavant implicitement plafonné à environ 1% du PIB.

Le budget de la défense prévoit notamment 370 milliards de yens pour la construction de deux nouveaux navires de guerre équipés du système de défense antimissile Aegis développé par les États-Unis.

Le ministère de la Défense compte aussi allouer 734 milliards de yens (4,7 milliards d’euros) notamment pour renforcer les stocks de missiles du pays, y compris avec des missiles capables d’atteindre des cibles militaires dans des pays voisins, en vertu du nouveau principe nippon de “contre-attaque”.

Washington a approuvé le mois dernier la vente à Tokyo de 400 missiles de croisière Tomahawk dans ce but, pour un montant de 2,35 milliards de dollars.

Quelque 75 milliards de yens (environ 480 millions d’euros) dans le prochain budget nippon de la défense seront aussi consacrés au développement de systèmes d’interception destinés à abattre des missiles hypersoniques.

Tokyo s’alarme de la puissance militaire et des ambitions régionales grandissantes de Pékin, de l’invasion de l’Ukraine par la Russie depuis l’an dernier et du renforcement des relations sino-russes qui a suivi, ou encore des essais de missiles à répétition de la Corée du Nord, qui s’est elle aussi récemment rapprochée de Moscou.

Pyongyang a d’ailleurs procédé lundi à un tir de son missile Hwasong-18 de classe ICBM (intercontinental), le plus puissant dont dispose le régime de Kim Jong Un et probablement capable d’atteindre les Etats-Unis.

Le dirigeant nord-coréen a promis jeudi une riposte atomique si son pays était “provoqué” par des armes nucléaires.

Le Japon compte également augmenter ses stocks de munitions pour faire face à un scénario de guerre longue et renforcer ses moyens dans la cyberdéfense et le domaine spatial militaire. Un recours accru aux drones et à d’autres systèmes sans pilote est également envisagé.

bur-mac-etb/ep/dlm

AEGIS GROUP

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE