Le Journal de l’île de La Réunion placé en redressement judiciaire

Saint-Denis, 10 jan 2024 (AFP) – Le Journal de l’île de La Réunion (JIR), l’un des deux quotidiens d’information générale du département, a été placé mercredi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Saint-Denis, a annoncé sa direction.

Le JIR est en difficulté financière depuis plusieurs années comme son concurrent, Le Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité en octobre.

Selon la direction, le redressement judiciaire d’une durée de trois mois prononcé par le tribunal de commerce doit permettre de sauver le journal fondé en 1951, qui compte 108 employés.

“Le tribunal fait confiance au Journal de l’île”, a assuré Jacques Tillier, le président du JIR, dans une vidéo publiée sur le site internet du média, clicanoo.fr, disant envisager un rapprochement avec Le Quotidien de La Réunion pour sauver l’entreprise.

“Nous allons (élaborer) un plan qui consiste à avoir deux titres. Nous allons faire des propositions au Quotidien qui publiera du lundi au vendredi, et le JIR prendra la suite en un hebdo le samedi-dimanche”, a proposé M. Tillier.

Une nouvelle audience du tribunal de commerce est prévue le 3 avril.

Le JIR a déjà été placé à deux reprises en redressement judiciaire ces dernières années, s’en sortant à chaque fois grâce à des aides régionales et un abandon de ses dettes auprès de l’État.

Le Quotidien de La Réunion, qui emploie une cinquantaine de journalistes, est lui en cessation de paiement depuis le 15 septembre et a été placé en liquidation judiciaire en octobre. En décembre, il a obtenu trois mois de poursuite d’activité du tribunal de commerce grâce à l’attribution par le conseil régional d’une aide exceptionnelle de 600.000 euros.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE