Le ministre de la Défense hospitalisé a supervisé les frappes au Yémen, selon la Maison Blanche

Washington, 12 jan 2024 (AFP) – Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, dont l’hospitalisation a longtemps été tenue secrète, y compris au président Joe Biden, ce qui a déclenché une polémique, a supervisé les frappes américano-britanniques au Yémen “de son lit d’hôpital”, a assuré vendredi la Maison Blanche.

M. Austin a été “totalement impliqué toute la journée d’hier (jeudi) dans les préparatifs de ces frappes lancées contre contre les rebelles Houthis au Yémen tôt vendredi”, a déclaré John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, sur la chaîne MSNBC.

“Il était totalement impliqué, y compris de son lit d’hôpital”, a insisté M. Kirby, faisant état d’une totale coordination entre le ministre, “l’équipe du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche et bien sûr le commandant en chef, le président Biden”.

“Le président l’a dit clairement : M. Austin est son secrétaire à la Défense et le restera” et bénéficie de “toute sa confiance”, a ajouté le porte-parole.

Lloyd Austin, 70 ans, qui a appris début décembre qu’il souffrait d’un cancer de la prostate, a été opéré le 22 décembre, sous anesthésie générale. Il a ensuite été hospitalisé à nouveau à partir du 1er janvier en raison de complications.

Ce diagnostic et ces deux hospitalisations n’ont été communiqués aux hautes autorités du pays, à commencer par Joe Biden, que ces derniers jours, ce qui a provoqué un tollé dans la presse et chez ses adversaires républicains, en pleine année électorale.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE