Le nord-est des Etats-Unis et l’est du Canada sous un froid polaire historique

New York, 3 fév 2023 (AFP) – « Epique » et du jamais-vu depuis des « générations »: les services métrologiques des Etats-Unis et du Canada ont redoublé vendredi d’avertissements catastrophistes face aux températures polaires risquant d’atteindre -50 degrés dans le nord-est américain et l’est canadien soumis à un vent glacial.

L’Etat septentrional du Maine en particulier pourrait voir vendredi et samedi la température chuter à -51 degrés Celsius, selon un bulletin du National Weather Service (NWS) pour la région de Caribou, non loin de la frontière avec le Canada.

« C’est un coup (de froid) arctique épique », du jamais-vu à l’échelle d’une « génération », en particulier « quelque chose que le nord et l’est du Maine n’ont pas connu depuis 1982 et 1988 », note le NWS.

En certains endroits du nord-est américain, et de cette région de la Nouvelle-Angleterre, les températures sous un vent glacial « pourraient atteindre leur plus bas niveau depuis des décennies voire un niveau jamais encore enregistré », selon le NWS.

De l’autre côté de la frontière, des alertes de froid polaire ont été émises pour l’est du Canada, selon le ministère de l’Environnement, qui a prévenu du risque d’engelures en quelques minutes.

La température ressentie était de -41° à Montréal vendredi après-midi. Le mercure pourrait descendre jusqu’à -50° dans les régions plus au nord du Québec. Une fumée blanche, appelée « fumée de mer arctique », s’élevait au-dessus du fleuve Saint-Laurent en raison du froid extrême passant au-dessus de l’eau non gelée.

De fortes bourrasques de vent frappaient les rares passants croisés dans le centre-ville de Montréal lors d’un vendredi ensoleillé, ont constaté des journalistes de l’AFP.

La compagnie d’électricité Hydro-Québec se préparait à ce qu’un seuil de consommation historique survienne vendredi et samedi et a appelé ses clients à faire des économies d’énergie.

Le pire du froid aux Etats-Unis devrait frapper dans la nuit de vendredi à samedi, notamment à Boston et à New York, plus au sud, où il pourrait faire -15°.

Avant que les températures ne remontent dimanche.

Pluie, neige, tempêtes, froid polaire et chaleur humide: le nord-est des Etats-Unis est tout au long de l’année soumis à des phénomènes météo extrêmes qui s’accompagnent de pertes en vies humaines et en dégâts matériels.

Dernier en date, durant le week-end de Noël 2022, un blizzard et une tempête de neige ont frappé la ville de Buffalo, dans le nord-ouest de l’Etat de New York, faisant des dizaines de morts.

burs-nr/ube

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.