Le Norvégien Odfjell Terminals s’implante sur le port du Havre

Vendredi, Odfjell Terminals Europe et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ont signé un “protocole de réservation de Site” concernant un terrain de quelque 31,5 hectares sur le Port du Havre pour y développer ce terminal de vracs liquides.

Selon le communiqué, “la première phase portera sur 150.000 m3 minimum de stockage de produits pétrochimiques et produits dérivés du pétrole. La construction devrait démarrer en 2015 et le terminal pourrait ouvrir au cours du second semestre 2017. L’investissement total pour la première phase est estimé à environ 150 – 200 millions d’euros”.

“Cette réservation de site représente une autre étape importante pour l’expansion et le développement de notre activité de terminaux en Europe”, a déclaré le PDg de Odfjell Se, Jan A. Hammer. “Lorsque le terminal sera construit, nous pourrons offrir à nos clients des capacités de stockage sur les plus grandes plateformes maritimes pour la pétrochimie et autres spécialités de vracs liquides en Europe, grâce à notre présence à Rotterdam, Anvers et Le Havre. Cela renforcera notre position de fournisseur privilégié et leader de stockage chimique liquide”, a-t-il dit.

Le port du Havre –allié depuis début 2012 à ceux de Rouen et Paris au sein d’Haropa– est le premier port à conteneurs de France, peut accueillir les plus grands navires du monde: 300 géants des mers l’ont ainsi été en 2012, selon le document.

Comptant parmi les plus grands ports d’Europe, le port du Havre occupe une position stratégique à l’embouchure de la Seine et a traité 64 millions de tonnes de trafic en 2012, dont 36,7 millions de tonnes de vracs liquides.

Le Havre est un important port industriel avec un cluster chimique local qui fait partie du complexe industriel de la Vallée de la Seine jusque Paris et l’Ile de France.

hg/emp/nas

ODFJELL