Le parc national des calanques a un nouveau président

L’élection à ce poste de la maire UMP de Cassis, Danielle Milon, avait été invalidée récemment par le tribunal administratif de Marseille pour dépassement de la limite d’âge.

Âgée de 65 ans et 11 mois au moment de son élection le 14 janvier, Danielle Milon était “atteinte par la limite d’âge” de 65 ans applicable aux personnes présidant les conseils d’administration des établissements publics de l’État, avait jugé le TA qui avait été saisi par M. Réault, candidat malheureux contre elle.

Le 14 janvier, Mme Milon avait été élue par trois voix d’écart aux dépens de M. Réault lors d’une réunion du CA.

La candidature de la maire de Cassis avait notamment le soutien du maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et du président PS de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli.

“Mon élection donne un nouveau départ au parc, dans de bonnes conditions”, s’est réjoui M. Réault auprès de l’AFP.